L’expression « cord cutter », coupeurs de câble en français, se réfère à un mouvement qui consiste à interrompre complètement son abonnement au câblodistributeur ou à réduire autant que possible ses dépenses relatives au câble ou à la télévision par satellite.

 

Les « cord cutters » ne se privent pas pour autant de divertissement télévisuel, car ils se tournent vers des alternatives qui leur permettent de choisir le contenu qu’ils visionnent, et ce, au moment qu’ils désirent.

 

Aujourd’hui, Internet s’utilise autant pour la télévision et le divertissement cinématographique que pour les courriels, l’accès aux réseaux sociaux et la recherche Google. Or, les services que les « cord cutter » utilisent sont accessibles par Internet. Puisque ce réseau est de plus en plus rapide pour un prix raisonnable, les « cord cutter » réduisent leurs factures et économisent sur les dépenses mensuelles en lien avec l’écoute d’émissions télévisés et de films.

 

En milieu rural, il est important de vérifier si l’accès Internet est suffisamment robuste pour envisager cette solution. Le CRTC demande aux provinces et aux municipalités d’offrir un accès de 25 Mbps à tous les Canadiennes et les Canadiens. Tous les résidentes et résident du Canada devrait bénéficier sous peu d’un accès Internet adéquat pour se diriger vers cette alternative.

 

Économies

 

Lorsqu’on compare un forfait de base de câblodistribution avec Netflix (www.netflix.com), on voit tout de suite la différence de prix. En effet, le plus bas forfait de câblodistribution offre environ 23 canaux pour 25 $, plus les taxes, par mois. Toutefois, ce forfait n’offre qu’une sélection très limitée de canaux.

 

Exemple de Vidéotron :

http://www.videotron.com/residentiel/television/forfaits-tele/forfait-de-base-et-sur-mesure/nouveau-forfait-de-base-hd).

 

Le forfait de base Netflix coûte 8,99 $. Celui-ci donne accès à tout le contenu en résolution standard pour 1 écran à la fois. Vous voulez du contenu haute définition et que deux écrans puissent se connectés à Netflix simultanément? Cela ne coûtera que 10,99 $ par mois.

 

Donc, pour moins de la moitié du plus petit forfait de câble disponible vous avez accès des milliers de films et de séries télévisées dont les versions françaises, et dans d’autres langues, se développent continuellement.

 

Comment m’équiper pour rejoindre les « Cord cutters »?

 

Si vous avez une tablette, un téléphone intelligent, un ordinateur ou une console de jeux vidéo récente (Wii, Xbox 360, Playstation 3, etc.), vous êtes déjà prêt à utiliser des services de télévision Internet.

 

Toutefois, la solution qui donne l’impression de regarder la télévision « normale » est l’utilisation d’un « Android box » ou d’un « Apple TV ». Ces boites se branchent directement au téléviseur et le connecte à Internet. Vous pouvez ainsi facilement regarder les émissions, les séries et les films qui se trouvent sur divers sites. C’est un investissement d’une centaine de dollars. Ce n’est donc pas plus cher qu’un récepteur haute définition d’un câblodistributeur.

Boite "Android box" qui peut-être facilement relié au téléviseur pour accéder au contenu télévisuel en ligne.

Boite « Android box » qui peut-être facilement relié au téléviseur pour accéder au contenu télévisuel en ligne.

Le "Apple TV" offre des fonctionnalités tout à fait similaires aux boites télé "Android Box"

Le « Apple TV » offre des fonctionnalités tout à fait similaires aux boites télé « Android Box »

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont les services que je peux avoir et est-ce qu’il y a du contenu en français?

 

Outre Netflix, les services payants sont nombreux. Plusieurs offrent du contenu francophone.

 

Voici une liste très loin d’être exhaustive des services payants :

 

Netflix

Amazon Prime Videos

Hulu

PlayStation VUE

HBO

Showtime

 

Selon vos goûts, vous pouvez choisir un ou des services qui remplacent très facilement votre abonnement à la télé traditionnelle, et ce, à coûts beaucoup plus bas.

 

En outre, il existe beaucoup de services gratuits tout à fait légaux. Crackle, par exemple, se finance avec des publicités projetées durant les films ou les séries visionnés. Pour sa part, Tou.tv présente un très grand choix provenant de Radio-Canada. Ceci dit, la plupart des chaînes ont des applications utilisables sur une boite télé ou sur un appareil tel que : tablette, ordinateur et téléphone intelligent. Par contre, le contenu est généralement très limité pour ne pas faire compétition à son propre produit sur le câble payant.

 

« J’ai entendu dire que c’était illégal! »

 

Les services mentionnés ci-dessus sont tous légaux et reconnus.

 

La portion plus grise est celle où des gens utilisent le même équipement pour accéder gratuitement à du contenu non autorisé par les créateurs ou les producteurs et les distributeurs. Les applications comme Kodi ou TeaTv permettent de consulter du contenu de cette manière. Il faut toutefois garder en tête que l’aspect illégal de cette pratique concerne la violation des droits d’auteurs. Ce type de contenu est très volatile, car, étant illégal, les endroits où il est stocké sont souvent fermés ou déplacés.

 

Tel que mentionné précédemment, il est possible de consommer du divertissement télévisuel légalement sans devoir utiliser ces applications illégales et demeurer bien en dessous des coûts des services des câblodistributeurs.

 

Au fond, c’est pour des raisons économiques et de liberté de choisir que le mouvement « Cord cutter » est de plus en plus populaire. Comme ce mouvement est en plein expansion, les câblodistributeurs paniquent et crient « à la compétition déloyale ». Ils sous-estiment malheureusement l’impact de l’arrivé de tous ces services parallèles. À cause de cela, ils n’ont pas encore développé d’alternative désirable aux yeux des consommateurs et ils récoltent aujourd’hui le résultat de leur manque de vision.

 

 

Auteur : Jason Lévesque

Réviseur : Josée Marie-Lise Robillard (www.latelierjml.com)