Virus, malware, adware, logiciel malveillant, spyware, ransomware, cheval de Troie, vers, PUP, phishing et j’en passe. Les menaces pour vos ordinateurs sont nombreuses et les caractéristiques de chacune sont à s’y perdre. Alors vous installez un anti-virus croyant, à tort, que vous êtes blindé. Ensuite, lorsque vous faites faire un nettoyage par un professionnel, vous êtes surpris lorsqu’il vous dit que vous aviez des menaces présentent dans votre système.

 

Les virus ne sont rien de nouveau. Le premier a été créé en 1971 par un ingénieur qui voulait tester un fichier qui pourrait se propager de lui-même sur un réseau (ARPANET). Le virus nommé Creeper a réussi à infecter les ordinateurs du réseau sans intervention humaine et le premier virus était né. Celui-ci ne faisait aucun dommage, il ne servait qu’à mettre en pratique la théorie du chercheur.

 

Aujourd’hui, les logiciels malveillants désignent tout logiciel ou fichier nuisible pour votre ordinateur. Cette expression englobe donc tous les types de menaces citées plus haut. Du virus à la barre de recherche indésirable qui apparaît soudainement en haut de votre navigateur.

 

Au-delà d’avoir un anti-virus commercial ou gratuit qui capte la plupart des menaces mais en laisse aussi passer certaines, votre comportement est votre protection est votre meilleure ligne de défense. Car, en effet, la plupart du temps, lorsqu’un logiciel malveillant perce les défenses de votre anti-virus c’est habituellement parce que vous lui avez permis de le faire sans le savoir.

 

Voici donc une courte description des menaces les plus courantes et, nous l’espérons, des outils supplémentaires pour vous prémunir contre elles.

 

Virus : Un virus est un logiciel ou un fichier qui s’exécute de lui-même sans votre permission et qui a pour but d’infecter d’autres fichiers ou logiciels dans votre système. Il a aussi la capacité d’infecter d’autres ordinateurs sur votre réseau. Il causera des dommages aux différents fichiers qu’il infecte et peut rendre votre ordinateur non fonctionnel en infectant des fichiers systèmes primordiaux au fonctionnement de votre système d’exploitation. Pour qu’un virus soit actif, vous devez habituellement exécuter un logiciel qui viendra l’installer. Celui-ci est souvent cacher sous forme de cheval de Troie que l’on verra plus bas.

 

Vers (worm) : Les vers (mieux connus sous le nom de worms) sont des fichiers qui se copient un peu partout sur votre système. De cette façon ils réussissent souvent à échapper au nettoyage de base. Ces fichiers peuvent être dommageables ou non. Les vers sont souvent des virus qui sont programmés pour en plus se propager d’eux-mêmes donc posent la même menace que ceux-ci.

 

Cheval de Troie : Un cheval de Troie représente une des menaces les plus fréquentes trouvées sur Internet de nos jours. Le principe du cheval de Troie est de cacher un logiciel malveillant dans un logiciel qui semble sécuritaire. Au moment d’installer ce logiciel, d’autres choses que ce que vous croyez installer viendra se placer dans votre ordinateur. Dans certains cas, vous aurez même une fenêtre vous demandant si oui ou non vous voulez installer un autre logiciel. Malheureusement, les gens ont tendance à cliquer sur « suivant » sans lire et ainsi, donne la permission au logiciel malveillant de s’installer sans encombre.

 

Cheval de Troie d’accès : Une autre menace similaire au cheval de Troie est un logiciel que vous installez et qui cache en lui un programme qui ouvrira une porte dans votre ordinateur à d’éventuels pirates. Ce programme leur permettra d’avoir accès à vos fichiers, votre caméra, votre écran ou même à tout ce que vous tapez sur votre clavier incluant vos mots de passes ou codes d’accès pour vos transactions bancaires par exemple. Encore une fois, pour s’installer, ce logiciel nécessite une action de votre part comme par exemple cliquer sur un fichier reçu par courriel frauduleux disant être de votre banque (voir phishing).

 

Ransomware : Comme le dit son nom assez descriptif, ce type de logiciel malveillant est utilisé par les pirates pour prendre en otage votre système ou des fichiers. Le principe est simple, le logiciel malveillant encode certains fichiers pour vous bloquer l’accès et vous devez payer pour pouvoir déverrouiller le tout. Un exemple populaire dans les dernières années était l’écran disant que vous aviez accédé à du contenu illégal et qui vous demandait de payer une amende à la police pour pouvoir accéder à votre ordinateur. Souvent, ce type d’attaque se produit lorsque vous accédez à un site en particulier, souvent référé par une autre personne sans qu’elle le sache. En accédant au site, un téléchargement se fait discrètement et vous êtes infecté.

 

Spyware : Un spyware (logiciel espion) est un logiciel malveillant qui épie sans que vous le sachiez tout ce que vous faites sur votre ordinateur dans le but de collecter des informations qui pourront être utilisées pour voler votre identité entre autres choses. Encore une fois, ce type de logiciel malveillant s’installe souvent au même moment où vous installez autre chose que vous croyez sécuritaire.

 

Phishing : Le phishing comme tel n’est pas un logiciel malveillant mais plutôt une méthode de propagation de ceux-ci. Lorsque vous recevez un courriel vous demandant des actions immédiates puisque votre compte à la banque XYZ a été bloqué et que vous cliquez sur le lien vous venez d’être victime de phishing et vous avez mis à risque vos informations. Donc encore une fois, en étant prudent vous pouvez éviter de vous faire prendre.

 

Adware : Les adwares sont des logiciel malveillants qui ne sont habituellement pas dommageable mais qui vont affecter les performances de votre ordinateur et vous afficher des publicités indésirables, changer votre page d’accueil ou encore ouvrir votre navigateur à des endroits étranges.

 

PUP : L’acronyme PUP signifie en anglais Potentially Unwanted Program. C’est un type de logiciel malveillant qui va ajouter des barres de recherches inutiles dans votre navigateur Internet, changer votre page d’accueil ou prendre en otage vos recherches pour les diriger vers un moteur de recherche qui camoufle potentiellement des sites nuisibles. Comme pour plusieurs logiciels malveillants, vous avez probablement autorisé son installation en exécutant un autre logiciel ou en choisissant « oui » lors d’une installation d’une toute autre chose.

 

 

Voilà, cette liste n’est pas complète et les descriptions sont des résumés pour des fins de compréhension. Par-contre, ce qui revient de manière assez générale est que, souvent, nous sommes la cause d’une infection de notre ordinateur. Les logiciels promettant d’améliorer les performances de votre ordinateur ou les sites qui vous disent que vous êtes infecté de 900 virus ne sont que de la poudre aux yeux.

 

En effet, retenez bien ceci pour augmenter votre sécurité au-delà de votre anti-virus :

 

  • Ne jamais cliquer sur des pièces jointes dans vos courriels si vous avez un doute comme lorsque le courriel dit venir de votre banque, de votre compagnie de carte de crédit, de iTunes, PayPal, etc.
  • Ne jamais suivre des liens un peu étranges reçus dans vos messages Facebook ou d’autres sites de médias sociaux. Même si vous connaissez la personne, n’hésitez pas à la questionner avant de cliquer sur le lien.
  • Lorsque vous installez un logiciel que vous avez trouvé sur Internet, prenez le temps de regarder les différentes fenêtres d’installation avant de cliquer sur « Suivant ». Souvent, vous aurez une question avec des boites à cocher qui vous demanderont « Voulez-vous installer le logiciel XYZ », prenez le temps de cocher « Non » avant de faire « Suivant ».

Vous pouvez maintenant aller tester vos connaissances en effectuant ce petit quiz ici!